QUATUOR DIOTIMA

Facebook · Instagram · Site internet

img692-.jpg

Le Quatuor Diotima, qui est aujourd’hui l’un des plus demandés à travers le monde, est né en 1996 sous l’impulsion de lauréats du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Son nom illustre une double identité musicale : Diotima est à la fois une allégorie du romantisme allemand – Friederich H?lderlin nomme ainsi l’amour de sa vie dans son roman Hyperion- et un étendard de la musique de notre temps, brandi par Luigi Nono dans  Fragmente-Stille, an Diotima.

Le Quatuor Diotima a travaillé en étroite collaboration avec quelques-uns des plus grands ma?tres de la deuxième moitié du vingtième siècle, au premier rang desquels Pierre Boulez et Helmut Lachenmann.

Sa riche discographie, où se distinguent notamment ses interprétations des quatuors de Bartok ainsi que de l’Ecole de Vienne et la version définitive du Livre pour Quatuor de Pierre Boulez (chez Megadisc) est régulièrement saluée par les plus prestigieuses récompenses de la presse internationale : Diapason d’Or (à cinq reprises, dont deux Diapason d’Or de l’année), Choc de l’année Classica, ffff Télérama, Editor Choice de Grammophone, Séléction de Strad… 

Artiste exclusif Na?ve depuis dix ans, le Quatuor Diotima a lancé en 2016 sous ce label la Collection Diotima, consacrée aux monographies de compositeurs majeurs de notre temps. Les premiers opus, dédiés à Miroslav Srnka puis Alberto Posadas, seront bient?t suivis des portraits de Gérard Pesson, Enno Poppe et Stefano Gervasoni à paraitre en 2020.